jeudi 30 avril 2015

Semaine 16 | La cavalerie

Je me suis bien amusée cette semaine, avec 2 séances d'intervalles. Ha, comme j'aime courir quand je peux pousser un peu la machine. Mais cette semaine m'a rappelée que je n'ai plus 20 ans et que ma machine a besoin de temps pour opérer. Reconnaître ses limites, c'est la première étape pour se dépasser. Savoir demander de l'aide, c'est la suite logique.

lundi 20 avril 2015

Semaine 15 | Courir sur la lune

Ma semaine a commencé sur les chapeaux de roue. J'étais bien motivée, avec un beau plan. Puis le doute s'est immiscé. Et les gaffes se sont accumulées. Ma semaine s'est écroulée, liquéfiée. Retour sur une semaine qui se décompose.

lundi 13 avril 2015

Semaine 14 | Printemps

Chaque saison amène son lot de plaisirs. Cet hiver, j'ai aimé les sorties de ski de fond et de ski alpin. Du beau bonheur en famille. J'ai moins aimé les quelques sorties hivernales de course à pied. De la souffrance en solitaire. Cette semaine, permettez-moi une ode au printemps!

samedi 11 avril 2015

Bonne fête Melly!

Il y a un an, je publiais le premier article de ce blogue. D'un seul coup, j'entamais cette démarche un peu étrange de rédaction Web et je créais mon avatar Melly. C'est moi, Melly, mais vue à travers un prisme bien particulier, celui de la course et de la rando. Il y a aussi des petits bouts de la mère de famille et de la blonde qui transparaissent. Le portrait est quand même très partiel. Ce que Melly ne dit peut-être pas, c'est à quel point le blogue rejoint mes intérêts professionnels. Et, une fois n'est pas coutume, je parlerai de Web dans ce billet.

lundi 6 avril 2015

Semaine 13 | Nostalgie


Quand j'étais enfant, dans les magnifiques années 80, il n'y avait à peu près que cinq joggeurs dans mon patelin. C'étaient les jeunes cousins de mon père. Ils sont tous devenus profs d'éduc/pharmacien/médecin. Disons que c'était une vocation dans la famille. Ils étaient faciles à reconnaître (à part le fait qu'ils étaient les seuls à jogger), avec leur espadrilles blancs, leurs bas blancs, leurs shorts à la Terry Fox et en torse nu, avec le t-shirt qui se balance, coincé dans leur short. De dos, c'était impossible de deviner lequel était lequel.